Mission de l’ODSEF à Kinshasa

Retour

En septembre 2010, les représentants de l'ODSEF ont effectué une mission à Kinshasa. Les rencontres avec les autorités congolaises, canadiennes et internationales ont d’abord permis de discuter des travaux en cours concernant la préparation du recensement à venir, le deuxième de l’histoire de ce pays de plus de 80 millions d’habitants. Cette fructueuse mission a surtout permis à l'équipe de l’ODSEF de prendre connaissance de la très bonne qualité de l’état des documents du recensement de 1984.  L’ODSEF et ses partenaires ont pu  établir l’esquisse d’un programme d’interventions  afin de mettre en place un atelier de numérisation à Kinshasa qui s’inspirerait de l’exemple malien. Rappelons que le recensement de 1984 est pour l’instant le seul disponible en République Démocratique du Congo et n’a jamais fait l’objet d’une analyse approfondie. La préservation de ce patrimoine démographique constitue donc un élément d'une extrême importance. Les estimations établies nous indiquent que c'est plus de 3,5 M de formulaires du recensement (recto-verso) qu'il faudra numériser. L'ODSEF est fier de témoigner du grand intérêt, du dynamisme et de l’enthousiasme de la part des personnes rencontrées eu égard à ce projet, notamment à l’Institut National de la Statistique (INS), à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et au Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA). À la suite de cette mission, l’ODSEF s’est engagé à déposer une proposition de projet auprès de ses partenaires afin de permettre de créer un atelier de numérisation au sein de  l’Institut National de la Statistique à Kinshasa de façon à assurer la sauvegarde de cet important patrimoine démographique congolais.

 

Kinshasa, septembre 2010.  De gauche à droite : Pascal Kapagama (UNIKIN), Richard Marcoux (ODSEF), Barthélemy Kalambayi (UNIKIN), Kishimba Ngoy (FNUAP), Arsène Wawa-Sakrini (INS), Laurent Richard (ODSEF).

Image par défaut
Published on