De passage à Québec

Retour

2021

Alou Coulibaly

France, Mali

Alou COULIBALY 2021

Alou Coulibaly est étudiant malien résidant en France. Il détient une licence en analyse et politique quantitative en économie obtenue à la faculté des sciences économiques et de gestion de Bamako (Mali) et une licence en économie obtenu à l’Université Paris-Ouest Nanterre la Défense (France). Il est actuellement en master 2 en démographie à l’Institut de démographie de Paris à la Sorbonne.

Durant ses études, Alou a effectué différents stages à l’INSEE ou encore au musée du Louvre où il a respectivement été agent recenseur et chargé d’études statistiques.

Au cours de son séjour à l’ODSEF ses recherches portent sur la dynamique des langues locales et la langue française au Mali. L’exploitation des bases données à l’issue de ce stage lui permettront d’orienter son projet de thèse qu’il compte réaliser dans le cadre d’une cotutelle entre l’Université Laval et la Sorbonne.

Fatima-Ezzahra Belfakir

Maroc

Fatima-Ezzahra BELFAKIR 2021

Tout en terminant à distance sa deuxième session au Microprogramme de deuxième cycle en études du genre à l’Université Laval et ce, grâce à une bourse du Programme canadien de bourses de la Francophonie (PCBF), Fatima-Ezzahra Belfakir travaille actuellement comme cadre au Ministère de la Solidarité, du développement Social, de l’égalité et de la Famille du Maroc. Elle détient quatre baccalauréats distincts: langue et linguistique anglaises; développement social; management des ressources humaines et enfin un dernier en sociologie urbaine. Détentrice d’une maîtrise en sociologie de l’Université Hassan II à Casablanca, elle termine cette année un doctorat en sociologie politique à l’Université de Tunis sous la direction du professeur Abdelwahab Benhefaidh. Elle a été aussi consultante auprès de plusieurs organisations internationales telles que US Agency for International Development (USAID), International Institute for Public Opinion Studies (IIEOP) de même que Applied Social Sciences (ASSF).  Elle s’intéresse notamment aux questions de genre et développement, à la participation politique des femmes, à la violence basée sur le genre et aux questions « diversité, équité et inclusion » en milieu du travail.

Lors de son séjour à l’ODSEF (printemps/été 2021), elle travaillera sur l’analyse différenciée selon les sexes des données publiés du dernier Recensement général de la population et de l’habitat du Maroc.

Jemaa Boussetta

Maroc

Jemaa BOUSSETTA

Jemaa  Boussetta est titulaire d’un master en sociologie du développement obtenu à l’Université Mohamed V à Rabat au Maroc. Elle travaille actuellement à l’Agence de Développement Social au Maroc où elle occupe le poste de chargée de la gestion et suivi des programmes dans le cadre de la coopération internationale ou des programmes gouvernementaux. Elle a effectué plusieurs stages en Afrique (Sénégal, Tunisie) en Europe (France, Espagne et Belgique) et en Amérique Latine (Colombie et Brésil), ce qui lui a permis d’enrichir son expérience professionnelle et personnelle, et de découvrir différentes cultures et contextes. Elle est inscrite en 2020-2021 au Microprogramme de 2e cycle en études du genre de l’Université Laval qu’elle complétera dans le cadre de l’Université féministe d’été en mai 2021 et ce, grâce à une bourse obtenue dans le cadre du Programme canadien des bourses de la Francophonie (PCBF). Dans le cadre des activités liées à ses recherches à l’ODSEF, elle s’intéresse à la l’institutionnalisation des questions liées au genre dans les politiques publiques de même qu’à l’équité et à l’égalité et enfin aux droits humains des femmes et des filles et aux violences conjugales et familiales.

 

Malin Kong

Cambodge

Malin Kong 2021

Malin Kong est fonctionnaire d’État pour le gouvernement du Cambodge et terminera en 2021 le Microprogramme de 2e cycle en études du genre de l’Université Laval grâce à une bourse obtenue dans le cadre du Programme canadien des bourses de la Francophonie (PCBF). Malin Kong est titulaire d’un master en droit de la coopération économique et des affaires internationales de l’Université Montesquieu Bordeaux IV, délocalisée à l’Université Nationale de Hanoi au Vietnam, en 2013. Elle travaille pour le bureau de renforcement des capacités au sein de l’Administration Provinciale du Cambodge. Elle s’intéresse aux questions de genre et d’égalité femme-homme, spécialement en matière de conditions de travail des femmes et d’accès à l’emploi. Lors de son séjour à l’Université Laval au printemps et à l’été 2021, elle participera à la dernière édition de l’Université féministe d’été.

Témoin des limitations des femmes au sein même de sa profession, Malin Kong souhaite se pencher sur les freins institutionnels qui pèsent sur les femmes fonctionnaires du Cambodge et qui font en sorte qu’elles soient minorisées au sein de l’institution, limitées dans leur pouvoir d’agir et moins en charge des décisions institutionnelles. Le stage de recherche qu’elle effectuera à l’été 2021 à l’ODSEF lui permettra d’explorer ces questions et d’approfondir ses connaissances dans le domaine du genre et de l’équité en milieu de travail, notamment grâce aux cours dispensés dans le microprogramme. Cela lui permettra de renforcer ses capacités personnelles ainsi que de partager ses expériences avec les femmes au sein de son institution.